Lettre d’infos du SNEP Guyane

novembre 2008

Lundi 10 novembre 2008

Cher collègue,

 

L’actualité du SNEP national et académique est chargée en ces temps de réforme et d’élections professionnelles.

 

Nous te proposons ici un petit compte rendu des batailles actuelles que mène le syndicat pour l’amélioration du métier d’enseignant et plus particulièrement en EPS.

 

=> analyse de la situation

Tout d’abord concernant la situation actuelle de "crise", le gouvernement montre par ses agissements qu’il a la main et qu’il peut agir sur l’économie du pays, contrairement à ce qu’il nous répète depuis des mois, voire des années.

Le gouvernement vient d’injecter 10 milliards d’euros dans les banques, alors que "les caisses sont vides" ; il agit ici comme un actionnaire et non pas comme "un bon père de famille".

Le trou de la sécurité sociale est de 15 milliards d’euros

Le plan d’urgence pour sauver les banques s’élève à 350 milliards d’euros !

Quelle priorité pour notre pays ?

 

=> dossier lycée

Le SNEP a suspendu sa participation aux discussions concernant la réforme des lycées ; il est contre la réduction des horaires, contre le "tout modulaire", contre le flou qui entoure cette réforme (pas d’organisation précise, pas d’horaires pré définis, pas de liste d’options, en quelle quantité,...)

La proposition du gouvernement était de diminuer l’horaire du lycéen à 27h de cours hebdomadaire, soit moins qu’un élève de 3°.

De même le gouvernement propose un enseignement modullaire, et par semestre ; au final un élève pourra très bien ne pas avoir d’EPS de toute l’année scolaire, ou seulement dans un module pendant un semestre !

L’objectif qui pointe sous cette réforme est multiple : diminuer le nombre de postes d’enseignants (certaines options non choisies ne feront plus l’objet d’enseignement et le recrutement cessera) et faire sortir de ce système une élite (les meilleures options pour les meilleurs élèves !) plutôt que de permettre à tous les élèves un enseignement de qualité !


Suite à la mobilisation massive à Paris le 19 octobre à l’appel du SNES et du SNEP, le ministre de l’éducation nationale annonce un horaire à 30h hebdomadaire, et la réintégration des sciences expérimentales dans les enseignements obligatoires ! C’est le résultat des luttes et des pressions exercées sur le pouvoir !

De plus il annonce qu’il ne pourra poursuivre des négociations sans la présence des syndicats de la FSU. Il reconnait ici le rôle fondamental et représentatif du syndicat majoritaire de l’éducation nationale et leur demande de réintégrer la table des négociations.

 

Le SNEP continuera à faire des contre propositions et à intervenir chaque fois que nécessaire pour dénoncer les dérives possibles de l’actuel projet.

 

RETROUVER LA PETITION SNES.SNEP CONCERNANT LA REFORME DES LYCEES SUR LE SITE DU SNEP ou à l’adresse suivante : http://www.snes.edu/petitions/index.php?petition=9.

 

=> dossier budget et emploi

Le SNEP continue à exiger le remplacement de tous les départs à la retraite prévus en 2009

et demande la création de 1500 postes au CAPEPS 2009.

 

=> dossier paritarisme

Le SNEP dénonce la volonté du gouvernement de développer une politique du "chacun pour soi" au détriment des solidarités

 

=> dossier sport scolaire

Le SNEP continue à exiger le doublement de la subvention ministérielle.

 

=> dossier mutations

Début du mouvement inter académique  : 20 novembre 2008 à 12h

Fin du mouvement inter académique    : 08 decembre 2008 à 12h

Résultats mouvement inter académique  : début mars 2009

Début phase intra académique     : 20 mars 2009

Demandes à effectuer sur : http://www.education.gouv.fr/iprof-siam

 

Syndiqués : pensez à nous renvoyer vos fiches afin que nous puissions faire les vérifications de vos barèmes et assurer le suivi de votre dossier.

 

=> semaine d’action

Une semaine d’action a été décidée du 17 au 22 novembre par divers syndicats de l’éducation nationale.

Un temps fort est programmé au niveau national pour la journée du 20 novembre. En effet il s’agit de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant ; et les syndicats de l’éducation ont pour objectif d’en faire la journée du droit à l’Education !

Dans ce contexte un appel à la GREVE a été lancé par le SNEP en accord avec le SNES, SNUEP, SNALC, SE-UNSA, UNSEN, CGC, SNETAA, ainsi que le SNUIPP dans le premier degré.

Ci dessous retrouvez la plate forme de revendication de cette journée au niveau national.

 

« Alors que la rentrée 2008 s’est déroulée dans des conditions matérielles très difficiles pour l’ensemble des établissements du 2nd degré, le projet de budget 2009 ne peut que renforcer l’inquiétude des personnels. Les collèges, pourtant en augmentation démographique subiront les plus fortes suppressions d’emplois. Les lycées et les lycées professionnels ne seront pas épargnés. De surcroît, les diminutions programmées du nombre de places aux concours de recrutement et des moyens de remplacement annoncent un recours massif à la précarité.

 

Alors que le parlement délibère sur la loi de finances 2009, les organisations syndicales dénoncent des perspectives budgétaires qui vont nuire gravement et durablement aux élèves et aux enseignants. Le gouvernement entend mener une politique pilotée et contrainte par un budget en régression et une logique de réduction de l’offre de formation, en particulier dans la voie professionnelle.

 

A la dégradation constante et programmée des moyens d’enseignement et des conditions de travail, s’ajoutent des attaques répétées contre le paritarisme et le droit syndical. La politique du fait accompli et la marche forcée ne peuvent tenir lieu de méthode de dialogue social.

 

C’est parce qu’elles font du développement du système éducatif un enjeu fondamental pour l’avenir du pays et des jeunes que les organisations soussignées appellent à la grève dans les collèges, lycées et lycées professionnels le jeudi 20 novembre pour :

 

  Un budget 2009 à la hauteur des exigences, ce qui nécessite notamment de revenir sur les suppressions de postes prévues ;

  Une rénovation du système éducatif avec comme axe principal la réussite et l’élévation de la qualification de tous les jeunes, ce qui va de pair avec l’amélioration des conditions de travail des élèves et des personnels ;

  Le maintien et le développement du paritarisme et des droits syndicaux ;

  Un véritable dialogue social sur les questions éducatives, ce qui nécessite que toute réforme prenne en compte les propositions des personnels, des parents, des élèves et de leurs organisations représentatives ce qui exclut la précipitation dans laquelle le ministère entend actuellement travailler ;

  La revalorisation de l’ensemble des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation ;

  Une réforme des lycées reconnaissant les apports disciplinaires, respectant les métiers, définissant des parcours cohérents dans les 3 voies de formation pour mener davantage de jeunes au Baccalauréat, examen national garantissant l’accès à l’Université. »

(SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SE-UNSA, SNALC, UNSEN-CGT, CGC, SNETAA)

 

=> dossier retraites dans les DOM

A ce jour, et sous la pression des syndicats des différents DOM (Martinique, Guyane, Guadeloupe, Réunion, Mayotte) le projet de réforme sur les retraites DOM a été abandonné. Il prévoyait une annulation des bonifications DOM pour le calcul des retraites.

 

=> dossier syndicalisation

Pour tous les syndiqués la nouvelle édition du SNEP-ATOUT sera distribuée dans votre boite aux lettres au courant du mois de novembre.

Il s’agit d’un outil syndical qui regroupe tous les textes règlementaires qui vous permettront de connaitre et faire valoir vos droits ! Il vous offre des points d’appui indispensables dans vos démarches.

 

=> dossier élections professionnelles

Concernant le vote par correspondance tous les collègues concernés ont du d’ors et déjà recevoir le matériel de vote dans les boites aux lettres. Votre vote doit parvenir au bureau de vote avant le 02 decembre par la poste. Un vote par correspondance déposé en main propre ne sera pas comptabilisé.

Nous ferons parvenir à l’ensemble de la profession par mail dans environ 10 jours la profession de foi du SNEP-Guyane ainsi que quelques explications sur les enjeux de ce vote.

 

 

En conclusion, je vous dirai simplement que lorsque vous rencontrez un problème quelqu’il soit dans l’exercice de votre métier ayez le réflexe syndical. Ne vous isolez pas ! Prenez contact avec votre représentant établissement, les comissaires paritaires élus, les membres du bureau. Nous sommes à votre disposition pour vous aider et vous conseiller.

 

Pour vous tenir informé de l’actualité du SNEP, deux adresses :

le SNEP national : www.snepfsu.net

le SNEP académique : http://www.snepfsu-guyane.net/

 

Bonne continuation

Syndicalement

 

EGEA Andrea

SNEP Guyane